VISITES des ALENTOURS :

  • L'allée des Baobabs : INCONTOURNABLE un paysage propre à Madagascar.

Passer devant l'Allée des baobabs est une étape incontournable de votre escapade à Morondava. Localisé à l'ouest de l'Ile Rouge entre Morondava et Belo sur Tsiribihina, il vous plonge au cœur d'un paysage exceptionnel bordé de plusieurs arbres gigantesques. Depuis juillet 2007, l'Allée de Baobabs ou Avenue des Baobabs est dotée d'une protection temporaire attribuée par le Ministère de l'Environnement, des Eaux et Forêts en vue d'être classé en tant que monument national. En partenariat avec Conservation International, l'ONG malgache Fanamby a récemment lancé un projet d'écotourisme afin de conserver le site et améliorer les conditions économiques et touristiques de la région.

Un site touristique protégé pour sa splendeur grâce à la splendeur des lieux et son paysage idyllique, l'Allée des Baobabs est actuellement l'un des sites touristiques les plus appréciés de la région ; voire de la Grande Ile. Appelés Adansonia grandidieri, ces arbres de 30 mètres de hauteur suscitent l'admiration des touristes et des visiteurs avec ses branches et ses feuilles perchées à leur sommet ainsi qu'à l'immense taille de leur tronc. Connus sous l'appellation de « renala » ou « mère de la forêt », ces arbres à l'allure hors du commun sont vieux de plus de 800 ans et figurent parmi les arbres endémiques de Madagascar.

Une merveille de nature unique au monde, les tsingy de Bekopaka font partie intégrante de la Réserve spéciale de Bemaraha, situé à environ 220 km au nord de Morondava. Son appartenance à ce sanctuaire de la nature, inscrite au patrimoine de l'UNESCO, ne relève pas d'une simple coïncidence. Longeant les rives de Manambolo, les Tsingy de Bekopaka se composent essentiellement de pics karstiques, ces formations de roches calcaires tout droit sorties de l'imaginaire. Ces récifs étranges sont traversés par d'innombrables gorges abruptes et couloirs escarpés, dans lesquels évoluent nombre d'espèces animales et végétales endémiques de la région.

Les immanquables des Tsingy de Bekopaka

Confinés dans un espace relativement restreint sur les 152 000 hectares de la réserve de Bemaraha, les « petits » tsingy de Bekopaka constituent un véritable refuge pour des centaines d'espèces protégées de la région. Sur son territoire cohabitent notamment 53 espèces d'oiseaux, 6 variétés de lémuriens, dont le rarissime propithèque de Decken facilement reconnaissable par son pelage blanc soyeux. Reptiles et autres mammifères y trouvent également leur place, à l'instar du très petit caméléon Brookesia Perarmata, dont les épines dorsales ressemblent étrangement aux pics rocailleux alentour. Un clin d'œil de dame nature, probablement... Les végétales ne sont pas en reste.Dans les rares poches de terre emprisonnées entre les récifs nichent des variétés de baobabs et de flamboyants richement colorés. Ces oasis de verdures et de biodiversité contrastent nettement avec le gris monotone du calcaire alentour.

Comment y accéder ?

Morondava sert de point de départ pour toute expédition vers les Tsingy de Bekopaka. Depuis la ville côtière de l'Ouest malgache, vous parcourrez d'abord 100 km de routes ensablées avant d'atteindre Belo sur Tsiribihina. Votre trajet sera ponctué de quelques arrêts sur les paysages singuliers de la région, dont l'incontournable allée des baobabs, un site protégé depuis 2007. Après la traversée de la rivière Tsiribihina, vous reprendrez la route vers Bekopaka à une centaine de kilomètres plus au nord.

 

 

 

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site